La fin de Toktoktok et Take Eat Easy | Actualités

Accéder à mon espace client


Ouvrir un compte client Demander un devis Commander en ligne
     
Inscription à la newsletter

La fin de Toktoktok et Take Eat Easy

Article créé le 15/09/2016 à 12:33 par Antoine Boucault, modifié le 15/09/2016 à 17:17, dans la catégorie Actualités

Faisant écho à notre article précédent les livreurs du modèle uber dans l'œil du cyclone, la période estivale a été mouvementée pour ce secteur, et Take Eat Easy et Toktoktok en ont fait les frais.

Beaucoup s’étonnent que ces deux services de food delivery aient fermé leurs portes, malgré l’appétit des utilisateurs pour ces services.

Alors que s’est-il passé ?

vespa moto"Des coûts élevés malgré tout"

Ces services – malgré une main d’œuvre freelance théoriquement peu chère – accusent des coûts unitaires plutôt élevés puisque leurs coursiers ne réalisent qu’une mission à la fois : une commande récupérée est livrée dans la foulée pour tenir la promesse d’une livraison en un temps record. Chez Coursiers.com, les missions sont mutualisées, plusieurs commandes sont livrées simultanément dans un périmètre proche, afin de réduire les coûts unitaires, tout en gardant la possibilité pour l’utilisateur de demander une course en moins d’une heure (ce qui concerne une partie minoritaire des courses).

"Une équation économique négative"

Pour TokTokTok, TakeEatEasy ainsi que pour d’autres acteurs du même modèle, il résulte de cette équation entre tarifs très compétitifs – donc revenus faibles – et coûts unitaires élevés, une marge unitaire minime, voire négative, même en ajoutant la commission reversée par les restaurants partenaires (de l’ordre de 30% du montant du menu commandé). Pour certains acteurs, il y a donc un risque que chaque nouvelle commande creuse un peu plus les pertes.

"Un marché trop concurrentiel"

Enfin le marché du food delivery est devenu très concurrentiel en 3 ans, appelant des dépenses de communication et de développement toujours plus élevées pour se faire une place sur ce secteur. C’est donc les levées de fonds successives qui viennent renflouer les caisses pour continuer l’activité, jusqu’à ce que les investisseurs historiques eux-mêmes se lassent ou perdent confiance.

C’est ainsi que Toktoktok a englouti 1.5million€ en France, et Take Eat Easy pas moins de 16 millions à l'international avant de suffoquer. Car c’est bien ce qui a causé la fin de Take Eat Easy : une ultime levée de fonds impossible, au moment même ou son concurrent direct Deliveroo annonçait un nouveau tour de table de 275millions$ ! Quant à Toktoktok, il semblerait que sa « plateforme technologique » ait été rachetée par le groupe Just Eat, maison mère d’Allo Resto ; si on ne parle pas de redressement judicaire, il paraît probable que les finances de la société étaient au plus mal, si l’on en croit le caractère soudain de son interruption et les rumeurs du secteur…

Le début du désenchantement pour certains, et de la prise de conscience globale d’un risque spéculatif peut être ?

Catégories

Archives

Envoi par coursier en île-de-France


Coursier paris
3 étapes pour devenir le meilleur coursier

L'état d'esprit, le premier facteur de sécurité sur la route Parti à la retraite ce 1er janvier 2017, Francis était coursier depuis 1976. 41... Lire la suite dans la catégorie actualités…

Coursiers.com sur Facebook